BIENVENUE, vous voudrez sans doute recevoir le GUIDE gratuit pour votre enfant à posséder ABSOLUMENT

TELECHARGEZ MAINTENANT

Posts By: alexandre

‌ Ne laissez pas votre enfant passer ses vacances d’été sur le canapé, regarder la télévision ou jouer à des jeux vidéo.

Mais plutôt l’encourager à créer sa propre activité, seul ou avec des amis.

Cette activité peut offrir aux enfants une façon amusante et créative de gagner de l’argent, tout en leur donnant l’occasion d’en apprendre davantage sur les résolutions de problèmes et de gestion de l’argent qui sont des compétences essentielles dont ils auront besoin pour réussir plus tard dans la vie.

Besoin d’ un peu d’ aide pour démarrer?

Voici quelques idées pour les enfants afin qu’ils puissent développer leurs autonomies dans la gestion de leur argent :

1. Stand de boissons

Il y a peu de frais en général, il est facile à installer et peut permettre de générer des revenus importants pour son portefeuille.

Encouragez votre enfant à passer à l’action, à l’aider afin qu’il puisse développer son activité, choisir son emplacement, etc..

lemonade stand, lemon, beverage

Image from Pixabay via marybettiniblank

2. Garde de chiens

 Beaucoup de personnes partent en vacances pendant l’été.

Demandez à votre enfant de profiter de ces absences en proposant de garder les animaux de compagnie de vos voisins alors qu’ils sont loin.

dogs, carnival, humor

3. Tondre la pelouse

Tondre pelouses, désherber les jardins, planter des fleurs et ratisser les feuilles – ce sont tous d’excellents moyens de rester actif physiquement et faire de l’argent en même temps.

rush, mow, lawn mower

Image from Pixabay via charlygutmann

4. Nettoyage

  • Votre enfant est un pro du ménage ?

    Mettre en place une signalétique dans le quartier, et aidez-les à faire de la publicité autour de la maison, pour passer l’aspirateur, nettoyer les vitres ou faire la vaisselle.

    Cela peut être particulièrement réussie dans un quartier avec des voisins, moins actifs.

    laundry, washing machines, housewife

    Image from Pixabay via RyanMcGuire

5. Promener le chien

Si votre enfant aime les animaux, promener le chien est un bon moyen d’obtenir de l’argent tout en pratiquant une activité.

leisure, wildlife photography, pet photography

Image from Pixabay via ToNic-Pics

6. Baby-sitting

Si votre enfant est un peu plus âgés (et idéalement détenteur du BAFA), gardez des enfants peut être un excellent moyen de gagner de l’argent. Il contribue également à leur inculquer une plus grande responsabilité et c’est toujours appréciable d’avoir cette mention sur un CV.

little girl, toddler, sitting

Image from Pixabay via DigiPD

7. Maison non occupée pendant les vacances

Alors que les voisins sont loin, les enfants pourront arroser les plantes, aller chercher le courrier et nourrir les poissons – tout ce que la maison pourrait avoir besoin alors que les propriétaires sont en vacances.

house insurance, protect, home

Image from Pixabay via Monam

8. Vente de pâtisseries

Encourager leur passion, et laissez  les faire la cuisine, cuire des biscuits, gâteaux, tartes et autres friandises pour le quartier.

Ils peuvent aller de porte à porte, ou ils pourraient même vendre à côté d’un stand de limonade.

Est -ce que votre enfant étudie dans le domaine de l’hôtellerie ?

cake, cream, dessert

Image from Pixabay via GLady

  • 9. Formation Technologique et technique

    Si votre enfant est particulièrement habile avec les ordinateurs, les téléviseurs ou d’autres technologies, les encourager à partager ces compétences avec ceux qui sont moins à l’aise.

    Beaucoup de grands – parents et des adultes plus âgés luttent dans ces domaines, et ils sont fortement  intéressés pour améliorer leur compétence.

home office, notebook, home

Image from Pixabay via Life-Of-Pix

Ces occupations pour les enfants sont une excellente façon de garder votre enfant occupé, actif et tout en gardant cet esprit d’apprentissage de valeur de l’argent.

Encouragez votre enfant à commencer à penser comme un entrepreneur !

Quelques conseils pour effectuer un « BRAINSTORMING » avec vos enfants.

Conseils

 

Le « Brainstorming » est un travail intéressant à effectuer avec vos enfants.

Ils peuvent le faire pour la première fois à la maison, mais c’est un outil qu’ils vont probablement utiliser dans le cadre de leur emploi.

Ils vont développer des compétences importantes comme le travail en équipe, la créativité, penser en dehors de la boite, et la capacité de synthétiser des idées différentes afin d’en obtenir un résultat.

 

Quels sont les trucs et astuces pour faire en sorte que vos enfants optimisent ce concept ?

 

  • Dites « Oui, et … » – Aucune idée est mauvaise lors d’une séance de « remue-méninges »

Pour encourager les enfant à laisser sortir toutes leurs idées, instituez les « Oui, et«

             Règle importante– les enfants ne sont pas autorisés à répondre à d’autres idées avec des déclarations comme « mais » ou « Je ne pense pas que cela fonctionnera« .

Au contraire, ils doivent dire « oui, et … » de sorte qu’ils doivent accepter les idées des autres.

  • Levez-les de leur siège – Il est difficile de travailler avec les autres lorsqu’ils sont assis autour d’une table !
  • Encouragez votre enfant à se lever et se déplacer, l’écriture sur des tableaux blancs ou sur de grandes feuilles de papier blanches.

Même être debout autour d’une table montrera plus de dynamisme qu’assis – tout le monde aura une perspective différente avec pour chacun un point de vue différent.

  • Faites un échauffement – Parfois, il est difficile de commencer à générer des idées.

Pour préparer vos enfants à faire face à une question ou un problème particulier, commencer avec des tâche plus fantaisistes –

 

conseils

 

Souvent, les idées les plus insolites sont les meilleurs, ils boosteront alors leur créativité !

Essayez ces stratégies à la maison des aujourd’hui ! Il y a beaucoup de problèmes dans notre quotidien qui attendent d’être abordés.

Pour les enfants de notre époque, maîtriser les nouvelles technologies est un devoir absolu.

Après tout, comment serait-il possible de rester en contact avec ses amis, regarder les émissions de télévision préférées, ou même faire ses devoirs ?

Contrairement aux générations passées, pour les plus jeunes d’aujourd’hui, la technologie est une notion indispensable de la vie.

Cependant, contrairement à ce que votre fils ou votre fille pourraient vous dire, de la technologie, elle n’est pas nécessairement juste amusante et basée sur les jeux. Elle peut effectivement servir aussi à un but éducatif.

 

Voici pourquoi la technologie est importante pour l’éducation de votre enfant.

Elle est essentielle à la réussite scolaire. De nombreuses écoles (même au niveau élémentaire) comptent sur la technologie pour les leçons, la lecture et les devoirs. Les étudiants peuvent télécharger des manuels sur les « e-readers* » et afin de les visionner sur des tablettes, consulter les devoirs en ligne, ou travailler sur des projets de groupe dans les « chatrooms* » et sur les forums.

Savoir comment utiliser la technologie est crucial si vous voulez que votre enfant réussisse à l’école.

La plupart des emplois exigent. Elle est un élément incontournable de toute carrière, peu importe dans quel domaine votre enfant se dirige.

Qu’ils deviennent développeur de programmes informatique ou web, ou opter pour quelque chose de plus créatif, comme la conception graphique ou les arts, vous pouvez parier que les nouvelles technologies seront de la partie dans leurs tâches quotidiennes, peu importe lesquelles.

On peut se rendre compte que la demande est très importante dans cette nouvelle ère de l’économie mondiale, les emplois devraient augmenter de 14% au cours des 5 prochaines années et plus précisément sur des emplois de développeurs de logiciels, les analystes informatiques devraient, quant à eux, passer de 22 à 32%

Si votre enfant a été exposé à de nouvelles technologies et a une expérience diversifiée forte, éducative, ils seront susceptibles d’être de meilleurs candidats pour l’un de ces postes très rémunérateurs.

 

Mon enfant preneur, quant à lui se servira de ces nouvelles technologies pour développer son autonomie, augmenter son « MINDSET* » et éventuellement se former à l’éducation « financière » qui sera étudier en parallèle d’une éducation académique et professionnelle.

 

*MINSDET : mentalité, esprit entrepreneurial

*E-readers : Tout dispositif qui peut afficher du texte sur un écran

*Chatrooms : lieu de rencontre virtuel, accessible à partir d’un site, que l’internaute peut choisir, selon le sujet proposé ou l’intérêt du moment, afin de dialoguer par clavier interposé, avec un nombre relativement restreint de participants.

Si une formation sur l’entrepreneuriat existait !

Pratiquement tous les enfants pourraient en bénéficier, peu importe leur âge, les intérêts ou antécédents scolaires. Toutefois, si vous n’êtes pas sûr si votre enfant à le potentiel pour ce type de programme, il y a quelques signes que vous pouvez déceler chez lui.

Si votre enfant présente l’un des attributs suivants, il serait intéressant de développer la dessus.

 

campagne

Un esprit curieux.

S’ils sont généralement curieux du monde et de ce qui se passe autour d’eux, un cours d’entrepreneuriat pourrait être la chose à faire. Ils vont se poser des questions, apprendre de nouveaux principes et acquérir de l’expérience pratique avec les choses qu’ils sont curieux de savoir. De nombreux stages de ce type sont organisés aux états unis. Peut-être est-il temps de bousculer les mentalités, de casser ce tabou sur l’entrepreneuriat chez les plus jeunes.

         Un intérêt pour la science, les mathématiques ou la technologie. 

Avoir un enfant qui aime juste les mathématiques ou la science !!!  Peut – être qu’ils sont accrocs à la technologie ou aux jeux vidéo ? Mettez ces passions à bon escient, accompagnez-les afin de développer leurs connaissances autour de leur sujet favori. Leur passion pourrait éventuellement se transformer en un cheminement de carrière viable.

Un désir de mieux dans le monde. 

De nombreux programmes d’entrepreneuriat se concentrent sur l’innovation sociale – la création de produits et services qui peuvent améliorer le monde autour de nous. Si votre enfant à un fort intérêt sur le développement durable ou le sauvetage de la planète, n’hésitez plus. !!!

Un apprentissage créatif.

Est -ce qu’il aime tout ce qu’il peut toucher ? en jouant avec lui et comprendre comment cela fonctionne ? Dans un programme d’entrepreneuriat, ils vont avoir la chance de faire tout cela et plus encore – dans un cadre éducatif et amusant.

Que votre enfant montre un de ces signes ou chacun d’eux, un suivi adapté chez les jeunes peut aider à puiser dans leur potentiel et faire de l’apprentissage une expérience amusante, interactive et passionnante pour eux. Prêt à inscrire votre enfant dans un futur proche ?

La creativite :

un facteur fondamental du processus entrepreneurial

en 5 étapes.

De nombreuses entreprises, les multiples inventions, et de nombreuses solutions ont toutes commencées par une idée créative ! La transformation de ces idées en résultats tangibles prend du temps.

Le jeune entrepreneur a besoin d’un environnement favorable et de bonnes ressources.

enfant, créativité

Dans son discours TED, Thomas Suarez, 12 ans,  explique comment son amour pour la technologie a grandi au fil des ans dans un désir créatif et qui lui a permis  par la suite de concevoir des applications.

Regardez la vidéo impressionnante de Thomas ci-dessous, et contemplez la vie de ce jeune entrepreneur et sur la façon dont il a maximisé sa creativite.

 

Son désir créatif conduit ce jeune prodige à créer un club au sein de son école. Lui et ses « club maters » font maintenant des applications qui aident les enseignants à utiliser de meilleures technologies dans leurs salles de classe !

Son explication démontre la manière dont les parents et les enseignants peuvent aider leurs enfants ou leurs élèves à atteindre le potentiel de leur créativité entrepreneuriale. La créativité de Thomas est non seulement impressionnante, mais inspirante !

Les adultes et les jeunes entrepreneurs peuvent apprendre, sans aucun doute, de son expérience.

Vous pouvez aider vos enfants dans ce processus de création en respectant 5 étapes, comme l’ont fait les parents de Thomas.


 

Préparation :  

Au cours de cette phase initiale, votre enfant doit recueillir autant d’informations sur le sujet, sur son idée créative, que possible.

Pour Thomas, cela signifiait apprendre à faire une application.

Ses parents ne pouvaient pas lui montrer directement comment faire, alors ils l’ont aidé à trouver les logiciels et programmes nécessaires pour pouvoir la créer.

Si vous ne savez pas comment faire ou n’avez pas de compétences particulières, regardez les contenus gratuits que l’on peut trouver sur des sites internet, des outils que l’on peut trouver aussi dans des clubs ou association locale. Exposez le projet à des étudiants qui auront surement de nouvelles idées qui pourraient inspirer votre enfant.

 

Incubation :

 

La phase d’incubation est le stade dans lequel votre jeune entrepreneur va trier ces informations et synthétiser les différentes conclusions.

Thomas explique qu’il a dû apprendre à utiliser les outils et logiciels afin d’identifier quels types d’applications pouvaient intéresser.

 

Aperçu :  

 

Aidez votre enfant à comprendre ce qui rend son idée unique et innovante !

Vous pouvez lui demander comment il compte partager son idée avec les autres.  Qu’est-ce qu’il aime vraiment dans son projet ? Pourquoi pense-t-il que son idée est spéciale ?

Reprenons l’exemple de Thomas qui a réalisé que d’autres enfants pouvaient avoir le même désir de créer une application permettant de les inciter à faire la même chose que lui.

C’est comme cela qu’il a mis en place la structure de son « club App » au sein de son école.

 

Évaluation : 

 

Cette étape peut être l’étape la plus difficile pour un jeune entrepreneur, car il s’oblige à s’évaluer et à critiquer son idée.

Demandez-lui s’il a accompli son objectif, s’il a besoin de plus d’aide, si son concept demande de faire des changements ou des améliorations.

Ex : Thomas a réalisé qu’il pouvait développer son application un peu plus, de l’optimiser. Il a pu se rendre compte que des lacunes « technologiques » étaient présentes dans les salles de classes de son école.

 

 Élaboration : 

 

Voici où la magie se produit !  Cela signifie la création effective de son produit, apposer une signature sur un contrat et développer la recherche de sponsor.

Entreprendre jeune ? Un concept tabou en France

Bien que mon enfant soit encore assis sur les bancs de l’école, est ce qu’il est possible pour lui d’investir ou d’entreprendre des affaires ?

Est-ce que de l’argent peut rentrer dans son compte en banque alors que son instituteur lui dispense un cours ?

‌ La réponse est OUI


Le nom d’un des plus grands investisseurs me vient à l’esprit, c’est :

‌ Warren Buffet ‌

enfant

Son histoire est passionnante car il a commencé à investir à l’âge de 11 ans avec seulement 40 dollars en poche tout en continuant à étudier.

A l’heure actuelle, il est la troisième fortune mondiale, il possède plusieurs entreprises et notamment d’une grande marque connue de Soda.

‌ Bill Gates ‌

enfant

Il a lancé soin entreprise à l’âge de 20 ans, il est maintenant l’homme le plus riche du monde. Sa fortune est estimée à 82,7 milliards de dollars américains.

 ‌‌ Henry Patterson ‌

enfant

Il a désormais 3 entreprises à son compteur à l’âge de 9 ans ! Il s’occupe de son commerce « Not Before Tea », un magasin de vente de bonbons et sucreries comme un vrai entrepreneur en herbe. Il est l’un des plus jeunes entrepreneurs de Grande-Bretagne !

‌ Mathieu Nebra ‌

enfant

fondateur du site du zéro, aujourd’hui OpenClassrooms. Il dit avoir commencé par « curiosité intellectuelle » à développer son premier site web en autodidacte à 13 ans. Son but étant de partager des cours en ligne 100% gratuits pour pallier à un besoin qu’il avait lui-même rencontré. Il fait partie désormais des 10 Français les plus innovants selon le MIT.

‌ Juliette Brindak ‌

enfant

Elle a commencé à dessiner des personnages à l’âge de 10 ans, puis a développé une plate-forme de médias sociaux à 16 ans, sa société « Miss O & Friends » est maintenant valorisée à 15 millions $ dont elle gagne la plupart de ses revenus via la publicité.

‌‌Ashley Qualls ‌

enfant

fondatrice de WhateverLife.com – Un site web qui donne gratuitement des mises en page MySpace et gagne grâce à l’affichage de la publicité sur le site web.

Ashley a commencé son activité sur Internet en 2004 à l’âge de 14 ans et seulement avec un capital de démarrage de 8 $, qu’elle a emprunté auprès de sa mère pour acheter un nom de domaine. Après quelques années son site web reçoit 7 millions de visites par mois. Et jusqu’à maintenant, elle a gagné 1,5 million $ de son site Web.

Trouvez-vous pertinent d’initier un enfant à l’entrepreneuriat ?

Je pense qu’il faut leur donner le gout de résoudre des difficultés et de comprendre qu’ils peuvent obtenir des résultats s’ils y mettent l’effort. Le plus tôt ils commencent à devoir résoudre des situations difficiles par eux-mêmes le mieux ils vont comprendre le pouvoir qu’ils ont et le plus de chances d’être sûr d’eux-mêmes et ainsi créer un esprit entrepreneurial.

Source :

http://laruche.wizbii.com/

http://www.argentaire.com/

enfant gaté

COMMENT EVITER LE SYNDROME DE L’ENFANT GÂTÉ ?

Il nous arrive de croiser des familles avec un statut social élevé et s’entendre dire qu’elles n’arrivent pas élever des enfants qui soient ni gâtés ni ingrats
La problématique étant que ces personnes sont riches, possèdent la dernière voiture de sport, passent des vacances dans des endroits somptueux, et achètent les derniers objets technologiques à la mode.

Mais finalement, y a-t-il un moyen d’éduquer ces enfants ?

La réponse est « OUI » mais cela ne sera pas facile….

Nous allons parcourir la liste des taches à effectuer afin de tenter de rendre votre enfant respectueux de l’autre sans le gâter.

  1. Il faut savoir dire NON souvent.

Il faut apprendre à son enfant à patienter avant de d’obtenir quelque chose. L’enfant doit comprendre qu’il ne suffit pas de claquer des doigts pour avoir ce qu’il désire. Il faut lui apprendre la valeur des choses même si votre statut social vous permet toutes les folies.

  1. La gratitude, un point essentiel

La simple éducation de base ne suffit plus, « bonjour, merci et au revoir » sont insuffisants.   L’enfant doit penser à regarder les gens dans les yeux, à serrer la main fermement, à apprécier les conversations échangées.

  1. Développez l’altruisme. !!

Contactez des associations, faites dons de vêtements usagés, apportez du réconfort à des personnes dans le besoin. Il faut que vos enfants prennent part à cela d’une façon active afin qu’il comprenne le bienfondé de cette démarche.

  1. Faites attention aux fréquentations.

Si vous fréquentez des personnes du même statut social, vous exposez facilement à des critiques de vos enfants, car ils vont se poser la question de savoir « pourquoi eux, ont tout ce qu’ils veulent alors que nous tu nous imposent des limites ? ». Dans l’absolu, il faudrait que votre entourage partage vos valeurs.

  1. Ils doivent apprendre à remercier les personnes.

Nos enfants sont distraits, c’est un fait. Apprendre à remercier les gens va leur permettre d’être à l’aise avec leur sentiment, de passer du temps à être attentionné, d’exprimer de la gratitude.

  1. Ne les chouchoutez pas trop.

Il faut susciter la frustration, les enfants doivent apprendre de leurs erreurs, vous devez mettre l’espace de quelques instants de côté votre instinct protecteur afin que l’enfant analyse sa faute, qu’il apprenne que la vie est parfois injuste. Le fait d’échouer, de rater quelque chose fait partie intégrante de son apprentissage personnel, qui va le suivre tout au long de sa vie.

  1. Eviter le piège de la société de consommation.

Même si votre statut social vous le permet, vous n’avez aucune obligation d’acheter le dernier smartphone à la mode et ses accessoires connectés. Votre enfant apprendra à apprécier ce qu’il a.

  1. N’oubliez pas d’en parler aux grands parents.

Ils ont un rôle important à jouer, nous savons que les grands parents gâtent souvent trop leurs petits-enfants. Parlez leur de l’éducation que vous voulez mettre en place, de l’aide que vous attendez d’eux. De gâter leur petits enfants d’amour, de tendresse et d’affection mais pas que de bonbons et d’argent.

 

  1. Apprenez la valeur de l’argent.

 

Donnez-leur de l’argent de poche qu’ils auront gagné par leurs efforts, leur apprendre à l’économiser, à choisir comment le dépenser. Ils apprendront que l’argent ne poussent pas dans les arbres et ils en deviendront plus responsable.

 

  1. Et si vous leur racontiez votre vie ?

Votre enfant doit connaitre votre vie, que finalement vous n’aviez pas forcement tout ce que vous vouliez ? Que vous avez commencé à travailler très jeune, parlez leur de taux horaires , que 12 euros correspond à une heure de travail.

Conclusion

Quoiqu’il en soit, si vous avez un enfant sujet à la crise à répétition, qui crie, qui fait des caprices…dans la majorité des cas, c’est un problème d’éducation. Il n’est pas trop tard pour commencer ce processus d’apprentissage. Votre vie en sera plus facile. !!!!

 

source: l’entrepreneur

source : nos enfants riches et prospères

13 % des jeunes lycéens ou étudiants sont prêts à lancer leur entreprise pendant leurs études ou juste après l’obtention de leur diplôme.

13% à peine….!!!!  : aux états unis on considère que 70 % des jeunes étudiants voudraient lancer leur propre entreprise. Ils veulent développer  leur esprit entrepreneurial , innover, booster leur autonomie, effectuer un travail acharné afin de démarrer une entreprise alors qu’ils ne sont encore que des enfants.

On peut trouver de bonne raisons pour être son propre patron, les crises successives leur font penser certainement qu’il vaut mieux  créer son entreprise et se garantir une sécurité de l’emploi.

Qu’il y a t il de mieux que vouloir se préserver de ces situations difficiles , crise de l’emploi, crise monétaire qu’en créant son business et cela dès le plus jeune âge ?

Il y a des opportunités : Le développement des nouvelles technologies, l’accès a des produits informatiques à un coût relativement raisonnable   font que cela à rendu beaucoup plus facile la possibilité de se créer un business rentable et cela s’en sortir de chez soi .

Aide à la création:  les enfants ne sont pas livrés à eux mêmes, de nombreux organismes ou associations permettent de se former, d’un point technique et juridique. bien qu’elles ne soient peu nombreuses encore de nos jours, on se dirige tout doucement vers une émancipation du secteur. nous prenons conscience  que l’éducation scolaire a attends ses limites vu la rapide croissance des nouvelles formes de communications, du développement des réseaux sociaux: de nouveaux emplois se créent, d’autres disparaissent.

Le talent ..?? est-ce nécessaire ?

Les adultes savent que les entrepreneurs sont une race à part et que cela nécessite certaines qualités ….ou pas .!!! voici ce que vous devez dire à votre enfant qui déciderait de se lancer dans cette voie la .

  1. Est-tu une personne responsable ? Il y aura des personnes qui seront la pour lui rappeler ses engagements, l’enfant doit avoir la maturité pour honorer ses promesses , en prenant comme exemple que si l’enfant promet de sortir le chien du voisin ou de laver la voiture , il doit tenir ses engagements même si les copains vont jouer au foot ou a la dernière console de jeu .
  2. As tu les compétences que ton idée d’entreprise implique ? si l’enfant décide de former les personnes âgées a utiliser un ordinateur, sait il comment fonctionne le dernier traitement de texte ou le branchement d’une imprimante.
  3. Es tu organisé ? en gros, comme à l’armée, il faut être carré. Que soit sur la futur collecte d’argent qu’il va engendrer avec ses propositions de services  ou sur l’emploi du temps qu’il devra gérer comme une main de maître.

4. As tu le temps ? La vie d’un écolier impliquent beaucoup de contraintes, sorties périscolaire, cours de karaté ou  leçons de guitare, ce qui ne laissent pas beaucoup de temps pour la gestion de son « entreprise »  Il doit établir un emploi du temps , et déterminer quand est ce qu’il pourra se dégager du temps , une heure par jour, les weekends, ou pendant les vacances scolaires ?

Quelques idées de business pour votre enfant.

Votre enfant devra se poser la question nécessaire et indispensable  qui va conditionner sa vie futur : Est ce que je veux trouver un emploi , travailler pour enrichir quelqu’un d’autre, travailler 40 heures par semaines pendant 40 ans pour obtenir à la retraite 40% de mon salaire.!!! évidement cette question poser à un enfant de six ans  n’aura pas grand intérêt , elle concernera essentiellement les ados.

Le type d’affaire que les enfants, dès le plus jeunes âges, peuvent mettre en place sont les suivantes : Il n’y a tout simplement aucune limite que celle de leur imagination,  l’argent qu’il faut pour démarrer l’entreprise, leurs talents et leur capacité (ou l’incapacité) de se déplacer. Peut-être que votre enfant a déjà une bonne idée de ce qu’il veut faire. Nous verrons dans un prochain article des échantillons d’idées qui ont déjà été mises en pratique par les jeunes entrepreneurs.

Conseils pour savoir quel est le montant que je puisse donner à mon enfant et comment l’aider à le gérer.

Avant toute chose, il faut avoir à l’esprit une chose: quelque soit votre décision quand au montant a attribuer , le sexe de l’enfant ne doit pas rentrer en ligne de compte sur le montant de l’argent de poche. Les garçons et les filles doivent être « payés » de la même façon.

Il n’y a pas de montant déterminé qui puisse être approprié, l’important est de pouvoir fournir à votre enfant un peu d’argent pour qu’il puisse apprendre à le gérer;

On en trouve aucun avantage éducatif dans l’attribution de l’argent de poche si l’enfant choisit le montant, ce qu’il a décidé d’acheter et cela avant même d’avoir reçu son argent.

Il y a quatre grands principes qui entrent en jeu dans l’attribution de l’argent de poche et que je vais vous énumérer ici:

  • L’age de l’enfant : arrivé à un certain âge , votre enfant sera trop vieux pour revoir de l’argent de poche
  • Le revenu familial : la question est de savoir quelle est la somme que vous pouvez vous permettre d’allouer à son argent de poche ?
  • L’endroit ou vous vivez: Le quartier, l’école qu’il fréquente peut être déterminant dans le choix du montant , bien que cela soit secondaire. Ce n’est pas un facteur décisif mais cela peut influencer votre jugement par rapport au petit voisin qui reçoit plus d’argent de la part de ses parents. Ne tombez pas dans le mimétisme. Nous ne sommes pas la pour ressembler aux autres , mais pour apprendre aux enfants à gérer leur argent et même s’il faut passer par la frustration.
  • L’argent doit pouvoir payer quoi ? peu importe, l’enfant doit économiser si il veut s’acheter un produit cher , à lui de définir les priorités .

Astuce : vous pouvez donner un montant qui correspond à l’age de l’enfant, exemple: un enfant de 9 ans percevra 9 euros alors que celui de 11 ans en recevra 11.

Par contre: vous ne pouvez pas continuer à lui donner de l’argent de poche quand il a atteint l’age de l’adolescence , on attends un peu plus de sa part, de petit travaux à la maison, etc…!! Si jamais il demande plus , vous pouvez toujours lui suggérer de sortir et d’aller travailler ( même si on connait pertinemment l’age légal du pour un mineur pour travailler)

Info : 

Travailler pendant les vacances à partir de 14 ans

Les jeunes de 14 à 16 ans peuvent également travailler, sous conditions :

  • Pendant les périodes scolaires d’au moins 14 jours ouvrables
  • Avec l’accord de l’Inspection du travail
  • Pas plus de 35 heures par semaine
  • Pas plus de 7 heures par jour
  • Au moins 80% du SMIC
  • Pas d’atteinte à la sécurité, à la santé et au développement de l’enfant
  • Un repos continu équivalent à 50% de la durée de ses vacances doit lui être accordé

source: http://www.regionsjob.com/

Nous allons revenir un instant sur l’âge de l’enfant , pour approfondir un petit peu. vous avez pu lire un peu plus haut que les jeunes enfant doivent obtenir un montant inférieur par rapport à d’autres enfants plus âgés. Certaines familles font l’erreur de donner le même montant à tous les membres , ce n’est pas la bonne approche.

A mesure que votre enfant grandit , vous devez ajuster l’indemnité, la raison principale est bien évidemment l’âge , un enfant plus âgé a plus de besoins donc plus d’argent pour y subvenir.

Bien sur l’inflation joue aussi son rôle car elle a un impact sur le pouvoir d’achat de l’enfant, la difficulté étant de définir l’ajustement de cette augmentation.

En conclusion, il n’est pas si simple de définir le montant adapté mais si vous respectez les points annoncés , votre mission en saura d’autant plus facilité

Que faire s’il ne veut pas d’argent de poche ?

Recevoir de l’argent de poche, c’est avoir des droits, mis aussi des devoirs et en matière d’argent, il est possible que votre enfant ne soit pas prêt.

Il n’est pas rare que certains enfants refusent de recevoir de l’argent de poche. C’est souvent par manque de maturité, inquiétude de grandir et manque de confiance en soi. N’insistez pas trop ! il n’y a aucune urgence !

Attendez qu’il demande un jeu ou un bonbon, expliquez-lui alors l’utilité de l’argent de poche et proposez-lui de passer dans le « camp des grands ». Valorisez-le au maximum. Il doit apprendre qu’il faut parfois faire des choix dans la vie et que même si l’on se trompe cela aide à grandir et à avancer…

source : http://www.aufeminin.com/

Comment découvrir les aptitudes naturelles ?

Pour le découvrir , il faut observer l’enfant et s’efforcer de distinguer de quelle manière l’enfant apprends et pourquoi il veut apprendre telle ou telle chose.

Chaque jour est différent, et je peux constater que mes deux enfant  sont complètement différents dans leur approche de l’apprentissage.

Quelle est la bonne méthode alors ?

Il n’y en a pas , la meilleure étant la sienne, celle ou il se sent le plus à l’aise, celle ou il apprends avec envie, celle qu’on ne lui impose pas.

Nous avons grandi dans un système scolaire basé sur des normes, qu’on nous impose, qu’on impose aux enfants en étant persuadé du bien fondé de celle-ci.

Quelle erreur …!!!

Notre pratique de cette apprentissage « à la française » détruit la créativité, on bride l’enfant , et quand il fait mal les choses il se voit attribué une mauvaises note.

Nous savons tous que pour avancer dans la vie , il faut faire des erreurs et pour ne pas dire que c’est indispensable d’en faire.

Cela nous impose de nous remettre en question à chaque instant.

Une des clés de la réussite dans la vie est de découvrir quelle est sa meilleur méthode d’apprentissage et de s’assure ensuite d’être dans un bon environnement qui va nous permettre d’apprendre de la manière qui nous convient le mieux .

Beaucoup de personnes ne découvriront jamais leur aptitude personnelle, ils ont obtenu leur diplôme, ont un emploi, une famille, des contraintes qui cassent ce processus.

Donnons la bonne marche à suivre à notre enfant, laissons le évoluer, créer , entreprendre, gérer ses aptitudes c’est le meilleur service que nous puissions lui rendre.

Les enfants apprennent en jouant !

Il est intéressant de constater que les animaux apprennent en jouant , et dès leur plus jeunes ages, ils développent des capacités par l’amusement si bien que s’ils devaient se trouver dans un environnement hostile, cet apprentissage pourrait les garder en vie.

Nous pouvons alors faire le parallèle avec l’homme, développer des attitudes dès l’enfance pour arriver dans la vie active, dans ce monde réel, en ayant les bons automatismes notamment dans le domaine de l’éducation financière.

Il est important d’enseigner à votre enfant la gestion de l’argent, de l’éduquer financièrement le plus tôt possible, et nous venons de la voir, en s’amusant car il me semble que c’est la meilleur façon d’enseigner pour les jeunes et même les animaux.

L’apprentissage de l’argent

Nous allons parler succinctement de l’apprentissage de l’argent en tout cas les 5 erreurs à éviter, je publierai un article dédié à ce sujet.

L’argent est l’un des sujets  de discussion les plus tabous au sein des familles. Mais si on craint de parler de finances à son conjoint, comment faire pour en discuter sereinement à ses enfants, en tout cas pour lui faire toucher du doigt les bonnes habitudes financières.

5 mauvaise habitudes :

ne dites pas , »on ne peut pas se le payer »

cette phrase peut inquiéter inutilement l’enfant qui peut penser que la famille a des soucis financier, on accentuera sur le fait de dire plutôt  » que nous choisissons dans cette famille de dépenser son argent de telle ou telle manière « , cela aura pour effet de faire comprendre au jeune de dépenser intelligemment.

N’emmener pas les enfants faire les magasins pour le plaisir

En présentant le concept de faire les magasins pour le plaisir, vous allez encourager l’enfant à la consommation, à l’achat compulsif. Laissez cette tache à la television, elle s’en charge très bien.

N’utilisez pas les cartes de crédit devant vos enfants ou en leur présence.

Quand les enfants sont jeunes , utilisez toujours de l’argent frais en payant comptant. sinon ils ne pourraient pas comprendre et croire qu’une carte magique peut vous donner tout ce que vous désirez .

Ne faites pas de prêts à vos enfants.

c’est à eux à bien gérer leur argent, si jamais le montant attribué est dépassé tant pis pour eux, ils se sont priveront de friandises pendant les prochaines semaines.

Petit rappel: c’est en faisant des erreurs que l’on se construit.

Ne minimisez pas l’importance de l’argent.

Il est essentiel de parler d’argent avec vos enfants et de répondre à leurs questions. Apprenez très tôt à gérer l’argent intelligemment pour leur garantir une vie réussie.

Ne partez pas sans avoir téléchargé le GUIDE gratuit de MON EnfantPreneur à posséder ABSOLUMENT

TELECHARGEZ MAINTENANT